Ensemble dans la sentience, seuls dans la sentence : Analyse des processus de différenciation/identification entre espèces humaine et non-humaines dans le discours antispéciste

Résumé : Cet article se propose d'analyser la manière dont les rapports entre espèces humaines et non-humaines sont pensées au sein du discours antispéciste. En nous concentrant sur les processus d'identification et de différenciation, nous montrerons que ce courant de pensée ne propose pas une remise en question de la différence de capacités entre humains et autres espèces, mais plutôt qu'il souhaite modifier le critère à utiliser pour la prise en compte des intérêts d'un être vivant, en passant d'un critère de capacité à un critère de sensibilité. Par ailleurs, l'insistance sur la particularité humaine au sein des espèces est ce qui permet à ce courant de répondre à l'argument de la prédation "naturelle" entre les espèces, en appelant à notre capacité "culturelle" à évaluer moralement la portée de nos actes.
Type de document :
Article dans une revue
Tétralogiques, Presses universitaires de Rennes, 2016, Existe-t-il un seuil de l’humain ?, pp.247 - 286
Liste complète des métadonnées

https://hal-descartes.archives-ouvertes.fr/hal-01493225
Contributeur : Malo Morvan <>
Soumis le : mercredi 22 mars 2017 - 13:47:13
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:00

Identifiants

  • HAL Id : hal-01493225, version 1

Collections

Citation

Malo Morvan. Ensemble dans la sentience, seuls dans la sentence : Analyse des processus de différenciation/identification entre espèces humaine et non-humaines dans le discours antispéciste. Tétralogiques, Presses universitaires de Rennes, 2016, Existe-t-il un seuil de l’humain ?, pp.247 - 286. 〈hal-01493225〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

53